Les Trois Piliers de l’Intelligence des Leaders de Demain : Émotionnelle, Collective et Artificielle

Créons votre succès ensemble

Les Trois Piliers de l’Intelligence des Leaders de Demain : Émotionnelle, Collective et Artificielle

intelligence émotionnelle

Dans notre monde interconnecté et complexe, les leaders doivent maîtriser divers types d’intelligences pour prospérer. Parmi celles-ci, trois se distinguent particulièrement : l’intelligence émotionnelle, l’intelligence collective et l’intelligence artificielle. Chacune de ces formes d’intelligence offre des avantages uniques et leur combinaison permet d’optimiser les façons de diriger et de prendre des décisions.

intelligence émotionnelle
Image générée par IA

Intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle se réfère à la capacité de reconnaître, comprendre et réguler ses propres émotions et celles des autres. Cette forme d’intelligence est particulièrement importante pour les leaders car elle facilite la communication, améliore les relations interpersonnelles et approfondit la compréhension des membres de l’équipe. Elle est utile à chacun, bien entendu. Un leader doté d’une intelligence émotionnelle élevée sera non seulement en mesure de réguler son propre stress, mais aussi de soutenir son équipe en identifiant les situations de crise naissantes et en offrant le soutien nécessaire. Cette approche empathique favorise un climat de confiance et de résilience, indispensables en période de turbulence dans un monde VICA (Volatil, Incertain, Complexe et Ambigu).

Intelligence collective

L’intelligence collective est la capacité d’un groupe à collaborer et à résoudre des problèmes ou élaborer des solutions plus efficacement qu’un individu seul. Elle repose souvent sur une vision partagée, une mission claire, la diversité des perspectives, l’engagement de tous les membres et la capacité de tirer parti des compétences et des connaissances variées de l’équipe. Dans un environnement scolaire ou professionnel, quel que soit le domaine, l’intelligence collective permet de générer des idées innovantes, d’améliorer la prise de décision et de renforcer la cohésion d’équipe. La co-création avec les clients est un exemple probant d’intelligence collective. Mon expérience m’a montré que des ateliers d’intelligence collective bien cadrés conduisent à des solutions créatives qu’un individu seul, même un leader, n’aurait peut-être pas envisagées. Les approches Agile et LEAN démontrent cet intérêt croissant pour l’intelligence collective. Elles ne peuvent être une fin en soi malgré tout car l’objectif du collectif ne doit pas se diluer dans ces approches. Ainsi, l’intelligence collective est un levier très puissant pour accroître la compétitivité et l’innovation.

Intelligence artificielle

L’intelligence artificielle, terme introduit pour la première fois en 1955, est de plus en plus présente et impacte profondément tous les secteurs de nos vies. Cependant, elle suscite de nombreuses émotions quant à son potentiel à remplacer l’intelligence humaine. Contrairement à cette dernière, l’IA actuelle repose principalement sur l’analyse de données historiques et la reconnaissance de modèles préexistants. Selon Luc Julia, fondateur de Siri et directeur scientifique chez Renault, on peut parler « d’intelligence augmentée ». Dans le secteur bancaire, par exemple, les IA sont utilisées pour automatiser des tâches à faible valeur ajoutée, permettant ainsi aux employés de se concentrer sur des activités plus complexes et enrichissantes. De plus, des initiatives comme le Toyota Concept-i illustrent comment l’IA peut améliorer le confort et la sécurité des conducteurs. Ce véhicule utilise l’IA pour surveiller en temps réel l’attention du conducteur et les conditions de conduite, reprenant le contrôle en cas de danger. L’IA permet de traiter des volumes de données considérables, simplifiant ainsi la prise de décision dans des environnements complexes comme la circulation automobile.

Prise de décision et IA

L’un des domaines où l’IA montre un potentiel considérable est la prise de décision. Face à une quantité massive de données, dont le vivier informationnel de l’organisation, les leaders peuvent utiliser l’IA pour analyser rapidement et efficacement les informations pertinentes. Cela peut notamment prévenir des erreurs dues à l’omission ou à la rétention d’informations. En associant l’analyse algorithmique de l’IA avec l’intuition et l’expérience humaine, les leaders peuvent obtenir une vision plus complète et nuancée de situations complexes. La prise de décision assistée par l’IA peut devenir un outil puissant pour optimiser les choix stratégiques et opérationnels. C’est probablement un énorme marché qui s’ouvre ici. Il y a néanmoins quelques subtilités concernant les IA dont il faut se rappeler : ce qui arrive n’est que la moyenne statistique de ce qui est déjà passé et les biais préexistants dans les données persisteront dans les analyses. En conséquence, les IA pourraient passer à côté de schémas nouveaux. Cela pourrait évidemment impacter une prise de décision uniquement basée sur ces IA. De plus, il est essentiel de rester vigilant quant aux questions éthiques et déontologiques, afin de s’assurer que l’utilisation de l’IA respecte les valeurs humaines fondamentales. Yann Le Cun, directeur de l’IA chez Meta, a parlé récemment de la prochaine étape qui serait selon lui l’IA guidée par les objectifs, qui peut donc apprendre, raisonner et planifier d’une manière plus humaine. Cela pourrait donc constituer une nouvelle approche de la prise de décision assistée par IA pour les leaders.

Conclusion

Pour les leaders d’aujourd’hui et de demain, le défi sera de diriger les transformations organisationnelles et culturelles provoquées par l’IA tout en prenant en compte les bénéfices et limites de cette technologie. Il est crucial d’organiser une collaboration efficace entre humains et machines et de continuer à développer de nouvelles compétences émotionnelles, cognitives et collaboratives. Avec la complexité croissante et les limites citées plus haut, le développement de l’intelligence émotionnelle, collective et artificielle constitue un triptyque indissociable pour tout leader souhaitant naviguer en pleine conscience dans ce monde complexe et interconnecté. Investir dans ces trois types d’intelligence permettra aux leaders de renforcer leur capacité à gérer des organisations performantes, tout en créant des environnements de travail plus harmonieux et créatifs qui tiennent compte de notre impact sur l’environnement.

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *